Futurs ACT

Atelier Recherche Étudiant.e.s

L’atelier a pour but d’impliquer des étudiant.e.s dans une dynamique de recherche associée à un environnement qui leur est proche, en relation avec la question de l’anticipation aux changements climatiques dans un contexte de transition environnementale et sociale.

Il s’agit :

D’un travail collaboratif à développer par petits groupes d’étudiants (max. 6), qui se veut interdisciplinaire (sciences humaines et sociales / sciences du milieu) à l’échelle Licence / Master. Ce travail comprend :

  • L’identification d’une problématique dans le cadre de l’anticipation aux changements climatiques, et de la transition environnementale et sociale.
  • La production d’un questionnement scientifique associé.
  • L’identification d’un territoire « test » (campus et zones urbaines adjacentes, …)
  • L’élaboration d’un projet et de sa méthodologie.
  • La réalisation de tout ou d’une partie du projet.

Dans ce cadre, 4 projets ont déjà vu le jour :

  • « L’évolution du risque inondation à Saint-Priest-Taurion (87) dans le contexte du dérèglement climatique » par FERRAN Jules, SCHUTZ Hugo.
        Le podcast suivant est le fruit des ateliers recherche étudiants sur les enjeux locaux du changement climatique, une initiative originale portée par le réseau Futurs-ACT. Dans le cadre de ces ateliers, Jules et Hugo ont pu s’initier à l’activité de recherche. Déplacements sur le terrain, rencontre avec Michel Galliot (climatologue et président de Limousin Nature Environnement), entretiens avec des élus et des locaux… Cet exercice en parallèle de leur deuxième année de Licence de Géographie leur a permis de se confronter à la recherche dans toute sa complexité tout en contribuant à la production de connaissances sur un risque dans leur environnement proche sous la pression des changements climatiques. Bonne écoute et à bientôt pour la suite des travaux de Jules & Hugo !

    Lien

 

  1. Les incendies de forêt de La Teste-de-Buch (33)
  • Durée : 8 mois, année universitaire 2022-2023

  • Lieu : Université de Limoges

  • Objectif : Analyse des faits, de la gestion du risque par les acteurs locaux et des différents impacts de l’incendie. Remise en question des réponses apportées, des réactions et des perspectives de reconstruction des zones touchées.

  • Etudiant.e.s porteur.euse.s de projets : Elouan Delaune, Jules Ferran, Hugo Schutz et Thomas Zucchiatti

  • Niveau d’études : Master

  • Préconisations : Une répartition différente de la gestion forestière par les différents acteurs locaux améliorerait l’efficacité des points logistiques de la forêt testerienne. La gestion pourrait être plus rapide, homogène et faciliterait les reconstructions à venir.
    Ce projet soutenu par Futurs-ACT a été présenté sous forme de poster les 12 et 13 juin 2023 lors du Tremplin Futurs-ACT, l’événement annuel de notre réseau de recherche.

 
 

2. Des forêts et des Landes

  • Durée: Année universitaire 2022-2023
  • Objectifs : Production de podcasts sur la forêt des Landes, sa description, ses particularités, ses problématiques et les réponses potentielles pour son adaptation aux risques auxquels elle fait face.
    Les podcasts contiennent des entretiens avec des professionnels comme Sébastien Gendry, adjoint de direction à l’Office Nationale des Forêts (ONF) Landes et des enseignants-chercheurs comme Arnaud Sergent, chercheur en sciences politiques chez INRAE Bordeaux, mais aussi des interviews d’habitants, d’élus locaux et de sylviculteurs.
  • Étudiant.e.s porteur.euse.s de projets : L’Astragale et la fourmi (Jason Mondésir, Mathieu Faure et Thibault Audouit), Echo’logik (Manon Guyonnet), et 4P Scienseas (Anouk Champion et Eva Demullier).
  • Niveau d’études : Master
  • Résultats:  Propositions de solutions pour envisager une évolution bénéfique pour la forêt des Landes, comme diversifier sa biodiversité floristique. Celle-ci pourrait améliorer la résistance de la forêt aux incendies et aux contaminations des pins par des bactéries. La gestion politique et environnementale est également au centre du sujet.
 
 
 

3. La végétalisation de la ville de Limoges 

  • Durée : année universitaire 2022-2023
  • Lieu : Université de Limoges
  • Objectifs : Après une enquête auprès des limougeauds, le groupe d’étudiants en charge de ce projet en a conclu que la ville n’était pas adaptée aux périodes caniculaires. L’objet a donc été de rencontrer les différents acteurs locaux et de comprendre leurs besoins, les raisons de ce problème et les améliorations à apporter.
  • Étudiants de projets : Arthur Conchon-Baranton, Antoine Boyer et Aris Heiser
  • Niveau d’études : Master
  • Résultats : L’enquête a montré que des îlots de chaleur sont perceptibles à travers la ville de Limoges et la végétalisation aide à les contrer. La municipalité envisage d’adapter son territoire en intégrant davantage d’espaces verts, notamment sur la place de la République (place principale de Limoges) mais cela reste compliqué à mettre en place, car certains espaces ne sont pas aménageables. La ville veut néanmoins piétonniser et végétaliser au maximum le centre-ville, pour le rendre plus attractif et combattre au maximum ces îlots de chaleur.
 
 
 
4. La Libre évolution, Lycée Paul Rey de Nay (64) 
Une solution pour préserver la biodiversité
 
  • Durée : 2022-23
  • Lieu : Nay (64)
  • Objectif : 10 % de territoire géré en libre évolution (laisser la nature évoluer librement sans intervention humaine) d’ici 2030.
  • Professeure référente : Mme Corinne Lamaille
  • Niveau d’études : Lycéens
  • Résultats : Négociation avec 4 mairies et participation au Plan Climat Air Énergie Territorial de la communauté de communes, Conférences et Emissions Radio.

visuel d'ARE sur le GA Ingg Peda

Pour toute demande relative à ce projet , veuillez contacter le chargée de projet Atelier Recherche Etudiant.e.s KOTA Priyanka , ou l’adresse mail de contact bf-manager.fa@u-bordeaux.fr

Priyanka KOTA – bf-manager.fa@u-bordeaux.fr

Chargée de projet Atelier Recherche Étudiant.e.s